Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

mercredi 25 avril 2012

Normandelière et la municipalité exemplaire


20 minutes du 25 avril 2012 : Un redressement fiscal de 9000000 d'Euros pour Johnny Hallyday.
Le Monde du 24 avril 2012 : Un redressement fiscal notifié à Johnny Hallyday.
Gala du 25 avril 2012 - Johnny Hallyday : un redressement fiscal qui pourrait faire mal. "Johnny qui débutait hier son grand come-back sur scène doit aussi faire face aux réservations contrastées de sa tournée.Un tiers seulement des places auraient été vendues, précise l’hebdomadaire. Et ce malgré des prix cassés sur Internet. Le nombre de réservations pour les trois concerts des 15, 16 et 17 juin, est si riquiqui qu'il est envisagé d'annuler la dernière soirée. Dans d'autres villes (la tournée compte une cinquantaine de dates), les organisateurs ont décidé de se rabattre sur des salles plus petites. A Nice par exemple, le stade Charles-Ehrmann a été abandonné au profit du palais Nikaia (9000 places).
Décidément pour Johnny, noir c’est noir! 
Morandini du 24 avril 2012 : J'ai diné avec Hollande, un homme charmant mais je ne veux plus parler politique. "En mars 2011, dans les colonnes du Parisien/Aujourd'hui-en-France, Johnny Hallyday avait déclaré : Si je vote, ce sera en tout cas pour quelqu'un qui sera bien pour la France, mais pas par amitié", on comprend aujourd'hui qu'il voulait dire "quelqu'un qui sera bien pour ceux qui ne veulent pas payer leurs impôts en France".

Johnny n'est plus ce qu'il était (voir photo) et n'a plus le soutien de Nicolas Sarkozy. Il a perdu tous ses appuis politiques au plus haut niveau de l'Etat et on comprend aujourd'hui, en lisant les journaux, pourquoi. Heureusement il lui reste Cricri le Brétignollais.
L'univers de Cricri est assez proche de celui de Johnny, c'est un monde où on cherche à contourner les règles de la République pour faire toujours plus d'argent. Johnny est un exilé fiscal qui ne paie même pas les impôts sur ses spectacles en France mais qui capte l'argent des contribuables français pour financer l'organisation de ses concerts. Dans la période de crise que nous connaissons, c'est intolérable.
Ce qui est choquant dans la venue de Johnny à Brétignolles sur Mer, c'est que le spectacle est organisé par le maire d'une commune et non par un opérateur privé et que la préparation du concert nécessitera l'utilisation des services municipaux de la commune financés par les contribuables locaux. De plus si le concert est déficitaire, ce qui est fortement probable compte tenu de son coût (1265000 Euros HT), ce sont les contribuables Brétignollais qui combleront le trou financier.
Dans la période de crise que nous connaissons, un maire de commune doit se montrer exemplaire. A Brétignolles sur Mer nous savons que Christophe Chabot ne l'est pas.

Petits Suppléments :
Des articles de journaux sur le fiasco des réservations
Challenges du 25 avril 2012 : La machine à cash de Johnny Hallyday s'enraye.
20 minutes du 25 avril 2012 : Johnny Hallyday peut-il rembourser le fisc français grâce à sa tournée.
Il n'y aurait qu'à Brétignolles sur Mer que les réservations ne poseraient pas de problème, le maire joue la discrétion, il ne communique pas.

Enregistrer un commentaire