Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

mardi 22 mai 2012

Normandelière et Christian Praud dit

Christian Praud, candidat aux élections législatives dans la 3ème circonscription de Vendée, préfère rencontrer les électeurs plutôt que de répondre à leur courrier. Lors de la réunion publique à Brem sur Mer du 21 mai 2012, il a donné sa position sur le projet d'aménagement du littoral du maire de Brétignolles sur Mer et je la résume ainsi.

Comme il l'a toujours dit et toujours fait, il ne prendra jamais de position catégorique (Pour ou Contre) sur un projet d'aménagement du littoral proposé par une commune pour ne pas participer à la division de la population locale (c'est un centriste)
Suite à la décision du Préfet de Vendée de début 2012, il a pris acte de l'abandon du projet de port de plaisance proposé par le maire de Brétignolles sur Mer en 2010. Il attend et ne ferme pas la porte à un nouveau projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière. Il fait remarquer que tout projet d'aménagement du littoral doit prendre en compte l'économie, le social et l'environnement, ce qui n'est jamais facile pour un élu local.
Christian Praud revendique le soutien de Jean-Claude Merceron.
Concernant le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) du Pays de Saint Gilles Croix de Vie, Christian Praud, président du comité de pilotage, a dit que c'était, en final, le président de la communauté de communes qui tranchait et que c'était Christophe Chabot qui avait décidé de citer le projet de port de plaisance de Brétignolles sur Mer dans le projet SCOT présenté à la population en juin 2011. Mais il a précisé, et c'est important, qu'aucune étude n'avait été menée dans le cadre du SCOT pour définir les impacts (économiques, sociaux, environnementaux) du projet de Brétignolles sur Mer sur les autres communes du canton. Il a annoncé la mise en place d'un SCOT marine dans les années à venir.

Petit Supplément :
Extrait de l'article : "on serait tenté de croire que les deux hommes ont engagé, ce week-end, un désolant bras de fer qui a pris des allures de règlements de comptes par presse interposée"
Les journalistes de Ouest France semblent montrer du doigt Waldemar Kita en dressant des traits de caractère peu flatteurs du président du FC Nantes. Au lieu de faire un profil psychologique de Waldemar Kita, les journalistes de Ouest France feraient mieux d'analyser celui de Christophe Chabot qui commence à inquiéter de nombreux Brétignollais.

Bientôt une nouvelle banderole sur le mur de la mairie de Brétignolles sur Mer : NOUS VOULONS LE FC NANTES !


Enregistrer un commentaire