Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

mercredi 2 mai 2012

Normandelière et la neutralité bafouée à Brétignolles


En posant "Nous voulons notre port" sur le mur de la mairie de Brétignolles sur Mer, Christophe Chabot ne respecte pas les règles de neutralité de l'affichage public exigées en périodes électorales, il commet un acte politique partisan pour orienter le vote d'une partie de la population locale.
Nous savons très bien que les personnalités (JL Borloo, Bruno Retailleau, Louis Guedon, Jean-Claude Merceron, Marietta Trichet, …) apportant leur soutien au Président sortant se sont prononcées POUR le projet de Port Brétignolles alors que celles (J. Auxiette, Corinne Lepage, Yannick Jadot, Yann Helary, …) en faveur du nouveau candidat se sont déclarées CONTRE le projet.
En plein campagne électorale, Christophe Chabot délivre un message politique clair et donne un signal partisan à la population pour que son projet rebondisse : "Votez pour le candidat qui ne s'opposera pas à la réalisation d'un port de plaisance sur la commune".
C'est une pression inadmissible, de la part d'un maire, sur les électeurs et peut-être même un cas d'annulation des votes sur la commune.

La campagne électorale : des règles de plus en plus strictes.
"l'affichage : les listes se voient attribuer des emplacements d'affichage dès l'ouverture de la campagne électorale et tout affichage relatif à l'élection est interdit en dehors de ces panneaux mis en place par les mairies (interdiction de l'affichage sauvage)"

Enregistrer un commentaire