Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

samedi 12 mai 2012

Normandelière et Olivier Linéatte dit


Olivier Linéatte du Front de Gauche, candidat aux élections législatives dans la 3ème circonscription de Vendée, répond à l'article du 11 mai 2012 et dit :

Bonsoir. Ma réponse est claire. Arrêtons de "bétonner" à tout crin. Ce projet de port n'a aucun sens. A part défigurer notre littoral. Il suffit de ces petits marquis locaux qui veulent marquer de leur nom leur passage. La construction de ce port sera une catastrophe environnementale. Elle n'apportera aucun emploi après construction. Ce port sera réservé, une nouvelle fois, aux touristes qui viendront mouiller 2 mois par an. Des ports de plaisance, il y en a suffisamment sur la côte. Le Port Olonna aux Sables, comme à Noirmoutier, pullule de ces bateaux. Dès que j'ai appris par la presse le soutien de Guédon, la proposition financière du Conseil Général, je me suis dit qu'il y avait anguille sous roche. L'Etat a tranché, via son représentant local. Il faut respecter l'Etat. Je termine, pour le moment, en espérant vous rencontrer sur Brétignolles sur une réunion publique. J'adore la Normandelière. J'y vais l'été avec mon fils . La mer, ce plan d'eau. Il adore. Je pense que nous ne sommes pas les seuls. Si la droite locale a les moyens de mettre autant d'argent pour ce projet , qu'elle le mette enfin sur le social. Il y a urgence en Vendée. Je reste à votre disposition et espère avoir commencer à répondre à votre débat qui n'est pas si local. Au Front de Gauche nous défendons la planification écologique, qui empêche ce type de projet, car il ne répond pas aux besoins de la population de Brétignolles.
Je pense qu'il y a d'autres priorités.
Cordialement Olivier Linéatte



Petits Suppléments :
Sans Culotte de mai 2012 : Le maire de Brétignolles snobe la justice ....
Article du 3 avril 2012 : Normandelière et Chabot en procès
Article du 7 avril 2012 : Normandelière et la justice méprisée
La Blog du désastre de mai 2012 : Le maire de la Faute au Tribunal le 4 octobre et le coût de sa défense financée par la collectivité.
Des maires en procès pour des agissements personnels condamnables et des frais d'avocats (très très coûteux) financés par la collectivité, .....  tout ça est parfaitement normal !

Enregistrer un commentaire