Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

samedi 16 novembre 2013

Normandelière et la candidature d'un revanchard








Ouest France du 16 novembre 2013 - Brétignolles : Un premier candidat, Bernard Deleau, se déclare pour les municipales.
"Les choses commencent à bouger à Brétignolles-sur-Mer. Bernard Deleau est en effet le premier candidat à se déclarer sur la commune. Toujours conseiller municipal, ce retraité de la préfecture de police n’a en fait siégé qu'un an au conseil municipal. Le temps qu'aura duré son entente avec Christophe Chabot, le maire actuel, qui menait la liste sur laquelle il a été élu
Depuis, Bernard Deleau a aussi pris ses distances sur le projet de port, après y avoir été favorable. Il est aujourd'hui convaincu qu'«il faut stopper ce projet». Un thème parmi d’autres dans sa campagne"

Lire la suite dans Plus d'Infos : Notre avis

En avril 2010, nous avions relevé plusieurs indices marquant la naissance d'un important différend entre Christophe Chabot et Bernard Deleau et nous avions noté la mise à l'écart de ce dernier.
Bernard Deleau, désigné délégué communautaire à la création de la communauté de communes du Pays de Saint Gilles Croix de Vie (1er janvier 2010), voulait un poste de vice-président, il ne l'a pas eu. Le 17 mars 2010, Christophe Chabot l'a humilié en lui retirant sa délégation communautaire et en le remplaçant par Frank Tesson. Malgré ses interventions auprès du Préfet de Vendée, malgré des recours auprès du tribunal administratif, Bernard Deleau n'a jamais obtenu réparation, ce qui démontre son manque de crédit.
En avril 2010, Bernard Deleau était favorable au projet de port de plaisance mais critiquait la manière dont Christophe Chabot gérait ce dossier. A notre connaissance, il n'a pas participé à l'enquête publique de mi 2011. Sa position d'aujourd'hui est opportuniste, il sait qu'une liste d'opposition devra marquer sa différence sur le projet de port de plaisance.
Bernard Deleau n'a jamais démissionné du conseil municipal de Brétignolles et n'a pas assisté à un conseil depuis avril 2010.
Pendant toutes ces années, Bernard Deleau ne s'est jamais exprimé publiquement sur ses déboires, n'a jamais dénoncé publiquement le comportement et les méthodes de Christophe Chabot, n'est jamais intervenu dans les réunions publiques sur le projet de port de plaisance, n'est-ce pas un manque de courage pour un homme briguant un mandat public ?

La candidature de Bernard Deleau est celle d'un homme humilié qui voudrait sa revanche, elle ne parait pas très crédible.
L'opposition à Christophe Chabot doit se construire avec le groupe "Brétignolles 2014", l'objectif  étant "un développement durable et harmonieux de la commune sans projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière".

Petit Supplément
Pensez à relire la PETITION qui circule sur internet et à la signer, l'auteur a modifié son texte pour tenir compte de nos avis.
Enregistrer un commentaire