Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

samedi 23 novembre 2013

Normandelière et la démocratie participative, c'est maintenant.










Blog Brétignolles 2014 du 21 novembre 2013 : Vous avez la parole !
Profitez-en, exprimez vos attentes.

Lors de l'enquête publique de 2011, de nombreux Brétignollais se sont exprimés contre le projet phare de Christophe Chabot, le projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière, avec force d'arguments, sans se limiter à des "oui-oui". Malgré des appels au "bourrage des urnes", Christophe Chabot n'a rien pu faire pour contrer les observations des opposants au projet de port. Son fidèle Jérome Dénécheau était pourtant là pour éteindre le feu, il a lamentablement échoué. Ce sont principalement des Brétignollais qui ont provoqué le rejet du projet par les commissaires enquêteurs, ils ont prouvé qu'ils savaient défendre leur territoire et qu'ils n'avaient pas peur de le dire haut et fort, sans crainte de représailles. En proposant son projet à l'enquête publique, fin 2010, Christophe Chabot n'avait certainement pas imaginé un tel scénario, tellement il était persuadé pouvoir tout faire passer, même l'inacceptable, avec ses méthodes de petit dictateur local. Il s'est trompé et il persiste dans l'erreur. De nouveau les Brétignollais doivent se mobiliser pour sanctionner Christophe Chabot et prendre leur avenir en mains, il ne faut pas louper ce nouveau rendez-vous important : les élections municipales de 2014.

Lire La suite dans Plus d'Infos











A l'occasion des élections municipales de 2014, les Brétignollais ont, de nouveau, l'occasion de s'exprimer et c'est la liste d'opposition "Brétignolles 2014" qui, la première, leur donne la parole.
"Brétignolles 2014" propose de rénover la démocratie locale à Brétignolles, c'est une belle avancée. Christophe Chabot n'a jamais sollicité les avis et les conseils des Brétignollais au cours de ses 2 mandats de maire, partant du principe que les élections lui assuraient une légitimité absolue pour réaliser tous ses engagements de campagne même les plus fous, sans contrôle, quel que soit le contexte économique et social et quelles que soient les lois et les règles environnementales en vigueur. Ce sont des méthodes de "chef de bande" - il se proclame ainsi - pas de maire soucieux de l'intérêt général.
Pour que les choses changent, il faut qu'il s'en aille et pour qu'il s'en aille, il faut que les Brétignollais votent en masse pour la liste d'opposition aux prochaines élections municipales de 2014.
Pour que la liste d'opposition soit plébiscitée par les électeurs, il faut qu'elle réponde aux attentes de la majorité de la population d'où la nécessité de donner la parole aux Brétignollais maintenant et de les écouter.

PETITION : Bravo pour vos signatures, il faut continuer.

Petits Suppléments :
L'Express- l'expansion du 15 novembre 2013 : Ces hectares de terres agricoles mangés par le béton. Les élus vendéens sont pleins de bonnes intentions, qu'attendent-ils pour agir ? A Brétignolles il y a un maire béton !

Géosciences n°17 de novembre 2013 : Le littoral.

Enregistrer un commentaire