Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

mardi 26 novembre 2013

Normandelière et l'inquiétante évolution de la dette Brétignollaise









Le Télégramme du 26 novembre 2013 - Bretagne - Endettement. 46 villes à la loupe.
"Zone dangereuse 
Mais l'un des critères les plus pertinents est la capacité de remboursement de la dette, laquelle dépend des ressources de la commune. Si les ressources sont très importantes, une dette élevée n'est pas forcément un problème. On parle du nombre d'années qu'il faudrait à une commune pour se désendetter si elle y consacrait la totalité de sa capacité d'autofinancement. En dessous de sept ans, on peut parler d'une situation saine"

Article du 19 juillet 2013 : L'endettement de Brétignolles explose fin 2012.
Article du 23 juillet 2013 : La situation financière de Brétignolles se dégrade.

Ce qui est inquiétant à Brétignolles sur Mer, c'est l'évolution d'une dette non maîtrisée avec des opérations qui vont continuer à alimenter le déficit annuel (mévente des appartements du centre bourg, opérations liées au projet de port de plaisance, à la réhabilitation du réseau d'assainissement, ....)

Les principales informations (source : compte des communescaractérisant le dernier mandat de maire de Christophe Chabot sont précisées ci-dessous. Le "nombre d'années pour se désendetter" est une donnée indicative et minimale comme si la commune consacrait la totalité de la CAF (Capacité d'AutoFinacement) pour rembourser sa dette. Au cours d'une année, certaines dépenses d'équipement sont financées sur les fonds disponibles.
Fin 2007 - Endettement : 5 207 000 €, CAF : 1 853 000 €, Nombre d'années pour se désendetter : 2,8 ans
Fin 2012 - Endettement : 13 954 000 €, CAF : 1 861 000 €, Nombre d'années pour se désendetter : 7,5 ans. La barrière des 7 ans a été franchie, la situation financière de Brétignolles sur Mer n'est plus saine. Et l'escalade n'est pas terminée !
Prévisions fin 2013 - Endettement proche de 16 000 000 €,  Nombre d'années pour se désendetter > 8 ans. Le coût d'achat de la ferme de la Normandelière (2 000 000 €) va passer dans les pertes en 2013.

Compte tenu de l'évolution non maîtrisée de la dette et de son niveau actuel, Brétignolles sur Mer est passée dans le ROUGE actuellement. C'est aussi pourquoi tout nouveau projet de port de plaisance est impossible et que Christophe Chabot le sait mais continue de manipuler la population locale pour des raisons électorales.
Pour qu'une liste d'opposition à Christophe Chabot ait une chance de remporter les élections municipales de 2014, il faut qu'elle affiche clairement son refus de tout projet portuaire sur le site de la Normandelière comme base de ses engagements pour la commune. Une liste d'opposition qui chercherait à racoler des Brétignollais pour ou contre le projet de port, en évitant de prendre position sur le projet électoral phare de Christophe Chabot, ne serait pas crédible et n'apporterait aucune garantie pour l'avenir des Brétignollais.

Lire la Suite dans Plus d'Infos : réaction à "la présentation de Bernard Deleau"

Refuser le projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière, c'est un acte politique fort qui parle à la population locale, ça veut dire "je suis pour un développement durable et harmonieux de la commune avec une maîtrise des dépenses pour rembourser les dépenses folles de Chabot"

Petits Suppléments :

Bernard Deleau se présente aujourd'hui sur son blog (Brétignolles Autrement).
J'ai des informations (audio et rapports enquêtes publiques) prouvant qu'il transforme la vérité sur 3 points :
1 - tant qu'il était conseiller municipal assidu et délégué communautaire, il ne s'est jamais opposé au projet de port de plaisance, il était pour. Il a manifesté, en avril 2010, son désaccord sur la manière dont Christophe Chabot a réalisé le dossier de port, sans jamais le consulter lui qui, compte tenu de son expérience, aurait pu donner des conseils pour améliorer le dossier d'études d'impacts, pour le faire aboutir à l'enquête publique ! C'est un désaccord sur les méthodes de Chabot pas sur les projets. Aujourd'hui, en bon opportuniste, il tente de récupérer les arguments des opposants, des vrais, de ceux qui ont mené le combat contre le projet de Christophe Chabot et qui ont gagné.
2 - Après son remplacement comme délégué communautaire en avril 2010, il a bien tenté 2 recours, un auprès du Préfet de Vendée qui s'estimant incompétent l'a dirigé vers le Tribunal Administratif qui n'a pas donné suite.
3 - Un commissaire enquêteur peut participer à une enquête publique, comme tout citoyen, s'il n'est pas désigné pour mener l'enquête. Deux commissaires enquêteurs (1 de Vendée, 1 de Loire Atlantique) ayant une résidence à Brétignolles sur Mer ont apporté des observations négatives à l'enquête publique sur le projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière. Bernard Deleau pouvait le faire, il ne l'a pas fait.

C'est pour cela et aussi pour d'autres raisons que je ne peux pas faire confiance à Bernard Deleau pour conduire une liste d'opposition à Christophe Chabot pour les prochaines élections municipales de 2014.

Sud Ouest du 26 novembre 2013 : Les algues vertes s'invitent.

Sud Ouest du 26 novembre 2013 : Le patrimoine à hauteur de falaise.

Courrier des maires u 20 novembre 2013 - Municipales 2014 : L'Etat et l'AMF informent candidats et électeurs.

Conseil Communautaire jeudi 28 novembre 2013. Depuis juillet 2013, les CR des conseils ne sont plus diffusés sur le site internet de la CC.
Enregistrer un commentaire