Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

mercredi 6 novembre 2013

Normandelière et l'irresponsabilité d'élus locaux pointée du doigt

Sud Ouest du 6 novembre 2013 - Victimes de la tempête Xynthia : La responsabilité des élus pointée du doigt
"Le juge d’instruction pointe la responsabilité des élus dans la mort de 29 habitants lors de la tempête à La Faute-sur-Mer (Vendée). Et dénonce une «urbanisation déraisonnable»
La mort de 29 habitants, hommes, femmes, enfants, le 28 février 2010 à La Faute-sur-Mer (Vendée), ne doit rien à la fatalité. L’inconséquence des élus locaux et de l’administration, le manquement aux règles les plus élémentaires de prudence, l’appétit des promoteurs les ont tués aussi sûrement que la tempête Xynthia .... Telle est la conviction que s’est forgé le juge d’instruction olonnais Yannick Le Goater.
René Marratier et Françoise Babin sont poursuivis pour y avoir délivré 15 permis de construire irréguliers «qui ne respectaient pas les mentions obligatoires en matière de sécurité»
Philippe Babin, lui, est mis en cause en tant que président de l’Association syndicale des marais, propriétaire de la digue sur le Lay, qui n’a pas résisté à l’assaut de la tempête.
Les élus savaient et ils n’ont rien fait
Les élus de La Faute-sur-Mer ont «privilégié les intérêts de développement économique de leur commune en favorisant une urbanisation déraisonnable»

Lire la suite dans Plus d'Infos.
Certains de nos élus locaux, principalement ceux des communes de Brétignolles sur Mer, ne sont-ils pas irresponsables quand ils développent une urbanisation excessive près d'un bord de mer ayant subi les assauts de Xynthia. Christophe Chabot n'est-il pas irresponsable quand il propose un projet de port de plaisance qui mettrait en danger de submersion marine une partie des habitations du sud de Brétignolles sur Mer ?

Certains de nos élus locaux et le président du Syndicat des Marais des Olonnes ne sont-ils pas irresponsables quand ils ne font pas tout pour consolider au plus vite l'écluse du Havre de la Gachère, barrage en fort mauvais état et qui ne résisterait probablement pas à une nouvelle tempête Xynthia (lire l'article de Ouest France du 26 février 2011) ? Pourquoi, plus de 3 ans après Xynthia, les travaux de réhabilitation et de consolidation ne sont-ils pas engagés ? N'est-ce pas une priorité pour mettre à l'abri d'une inondation et d'une submersion marine les habitations des villages des Granges, de la Gachère et du futur lotissement du Havre de la Gachère ?
Sur son site facebook, Yannick Moreau exprime son inquiétude à chaque tempête, voir ses posts du 1er et du 4 novembre 2013













Les élus savent et ils ne font rien
Rien n'a vraiment changé au niveau des comportements de certains de nos élus locaux parce que, comme à la Faute sur Mer, ils privilégient les intérêts privés liés au développement économique de leur commune et non l'intérêt général lié au développement durable (économie, social, environnement). Ces élus locaux, avec Christophe Chabot à leur tête, devraient être sanctionnés lors des prochaines élections municipales de 2014.
Petite remarque pour les résidents secondaires vivant plus de 6 mois de l'année à Brétignolles ou payant des impôts sur la commune depuis plus de 5 ans : si vous souhaitez vous inscrire sur les listes électorales de Brétignolles sur Mer pour aider la commune à retrouver la sérénité, vous pouvez le faire très simplement sur internet - voir la demande d'inscription - et vous n'aurez pas à vous déplacer.

Pensez à signer la Pétition sur internet.

Enregistrer un commentaire