Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

vendredi 3 janvier 2014

Normandelière et l'argent public utilisé à des fins privées









Ouest France du 2 janvier 2014 – Saint Gilles Croix de Vie : La Maison du Terroir a fermé ses portes.
Bruno Retailleau avait dit : "un exemple pour la Vendée", en final c'est un fiasco économique et financier que nous avons largement développé et expliqué – voir article du 5 décembre 2013 -

Ouest France du 2 janvier 2014 – Brem sur Mer Une aide demandée pour la maison des Genêts.
La communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et la commune de Brem sur Mer prennent un nouveau risque économique et financier énorme en transformant la maison des Genêts en restaurant gastronomique. Qu'adviendra-t-il de cet investissement à but privé, si spécifique, si les affaires tournent mal, comme nous le pensons ?
L'aide économique de plus de 68 000 euros demandée par le maire de Brem sur Mer choque de nombreuses personnes.

Ces deux articles sortis le même jour permettent de poser cette question essentielle, avant les prochaines élections municipales : Est-ce la mission d'une municipalité, d'une communauté de communes, d'investir l'argent public dans des projets qui ne sont pas d'intérêt général, qui ne répondent pas à un besoin de service public, … ? Moi je pense que non

Lire la suite dans Plus d'Infos

C'est intolérable de voir l'argent des contribuables utilisé pour des opérations à des fins privées avec les risques financiers couverts par la collectivité

Quand des maires investissent dans des projets tels que des commerces (Maison du Terroir, restaurant gastronomique, …), des appartements, des études de port de plaisance, … ils n'agissent pas comme des élus responsables mais comme des entrepreneurs à la recherche de profit.
Si ça ne marche pas comme prévu, et c'est souvent le cas, c'est la collectivité qui supporte les pertes.

Christian Praud et Christophe Chabot jouent l'argent des contribuables locaux sur des projets d'intérêts privés.
Sur certaines opérations (Maison du Terroir, appartements, …) on peut faire le bilan aujourd'hui et il est lourd pour la collectivité.
Il sera important de choisir, lors des prochaines élections municipales de 2014, des élus qui ont le sens de l'intérêt général.

Quant à Bruno Retailleau, il dira, bien sûr, que le nouveau projet de port de plaisance de Christophe Chabot est "un exemple pour la Vendée".

Petit Supplément
Ouest France du 3 janvier 2014 - Vendée – Christophe Chabot : "J'ai envie de voir le stade se remplir de nouveau".
Interview de Christophe Chabot avant un match de coupe de France de la Roche VF
Quand on a la chance d'être maire de Brétignolles, on n'a pas envie de prendre la ville de la Roche sur Yon

Les Yonnais ont bien de la chance, on ne peut pas dire de même des Brétignollais !

Enregistrer un commentaire