Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

mercredi 29 janvier 2014

Normandelière et les mauvais élèves du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie


A 53 jours des élections municipales, les électeurs ont le droit de savoir ce que certains maires, candidats à leur succession, aimeraient bien leur cacher.

Si on veut comparer les performances financières des communes du canton de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, il ne faut pas prendre comme référence l'endettement par habitant, c'est un indicateur trompeur pour les communes du littoral. En effet, celles-ci ont des recettes financières supplémentaires, parfois très importantes, dues à l'apport de leurs résidences secondaires.
Pour illustration, à Brétignolles sur Mer, en 2010, la répartition entre résidences principales et résidences secondaires est rappelée dans le tableau ci-dessous, elle est très différente de celle de la moyenne des villes et des autres communes du canton. Depuis 2010, le fossé s'est encore creusé, le maire ne maîtrisant pas le développement des résidences secondaires sur sa commune.





Pour comparer les performances financières, il faut donc se baser sur des paramètres incontestables :
  • le niveau d'endettement de chaque commune,
  • la Capacité d'AutoFinancement annuel (CAF)
  • la capacité de désendettement, le temps qu'il faudrait à la commune, si elle décidait de ne plus investir, pour rembourser sa dette grâce à l'épargne. Le seuil d'alerte est de 8.
Pour les communes du canton, le tableau des résultats fin 2012 est présenté ci-dessous



















La suite dans Plus d'Infos


Le plus mauvais élève du canton : L'Aiguillon sur Vie. Sur les 3 dernières années (2010 - 2012), l'endettement a peu varié mais la capacité d'autofinancement a brutalement chuté en 2012 faisant passer la capacité de désendettement d'environ 6 en 2010 – 2011 à plus de 9 en 2012. La gestion de la commune est chaotique, sur les 10 dernières années la capacité d'autofinancement a des hauts et des bas, elle peut varier du simple au double d'une année à l'autre. Il doit y avoir un gros problème de gestion communale à l'Aiguillon sur Vie !

L'autre mauvais élève du canton : Brétignolles sur Mer. La situation est plus grave parce que la courbe d'endettement est ascendante et en très forte progression sur les 6 dernières années du mandat de Christophe Chabot. Il faudra du temps pour inverser la tendance.
  • L'endettement est passé de 5 237 000 € (fin 2007) à 13 954 000 € (fin 2012), avec une projection à près de 16 000 000 € (fin 2013)
  • La capacité d'autofinancement n'a pratiquement pas varié, passant de 1 853 000 € (fin 2007) à 1 861 000 € (fin 2012). L'augmentation considérable des résidences secondaires ces dernières années n'a pas eu d'incidence sur la capacité d'autofinancement. Le maire a beaucoup investi ces dernières années et, lors de son dernier mandat, les charges de fonctionnement sont passées de 3 325 000 € (fin 2007) à 5 531 000 € (fin 2012).
  • La capacité de désendettement a explosé de 2,9 (fin 2007) à 7,5 (fin 2012), avec une projection à plus de 8 (fin 2013). Le seuil d'alerte est largement dépassé aujourd'hui. 

Dans les années à venir, une grande partie de la capacité d'autofinancement devra être consacrée au remboursement de la dette et des frais financiers associés, ce qui réduira considérablement les possibilités d'investissement de l'équipe municipale qui prendra la mairie de Brétignolles sur Mer en 2014.

On comprend mieux les propos de Thierry Biron, candidat aux élections municipales, quand il dit, dans Ouest France du 24 janvier 2014 : sa liste … n’entend pas faire du port « l’enjeu principal » des élections car il est « inimaginable administrativement et financièrement qu'il voit le jour ».

Qui propose un projet électoral responsable ?
Christophe Chabot ou Thierry Biron

Qui est responsable de la situation financière actuelle de Brétignolles sur Mer ?
Christophe Chabot et sa gestion autoritaire et sans partage de la commune

Qui est responsable des échecs financiers : appartements du centre-bourg, spectacle de Johnny, opérations liées au projet de port de plaisance, ferme de la Normandelière, .... ?
Christophe Chabot et son clan. 

Qui doit être sanctionné par les électeurs ?
Christophe Chabot

Petits Suppléments

La mer en furie. De belles images de submersion marine à Saint Malo.

Sud Ouest du 29 janvier 2014 - Littoral Aquitain : la spectaculaire érosion en images.

Sud Ouest du 29 janvier 2014 - Erosion : la houle de plein fouet à Lacanau.

Sud Ouest du 29 janvier 2014 - Pays Basque espagnol : les vagues font un mort et causent de nombreux dégâts.

Le Moniteur du 29 janvier 2014 - Un rapport prône d'adapter la loi littoral pour développer les côtes françaises.
Pour "bétonner en paix le littoral", des sénateurs proposent de modifier la loi littoral ! Bruno Retailleau va applaudir des 2 mains !
Heureusement que les associations environnementales veillent.


Enregistrer un commentaire