Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

jeudi 27 février 2014

Normandelière et Christophe Chabot s'enfonce dans son avenir imaginaire










Le Journal des Sables d'Olonne du 27 février 2014. Un axe majeur de Christophe Chabot, le port de plaisance. L'heure est à l'action délibérée pour une concrétisation dans les 3 années à venir.

Les Brétignollais ne sont pas des rêveurs, comme tous ceux qui lisent ce blog depuis le début, ils savent qu'il n'y aura jamais de port de plaisance sur le site de la Normandelière et que ce n'est qu'une promesse électorale d'un candidat qui prend ses désirs pour des réalités et qui prend la population locale pour des imbéciles incapables de réfléchir et de se faire une opinion.
Il n'y a que Jacques Brochet et les partisans inconditionnels pour accepter sans réfléchir ce que leur promet Christophe Chabot.

Un avenir imaginaire, avec ses règles à lui et sans endettement !
D'un côté, Christophe Chabot dit vouloir ramener l'endettement de près de 16 000 000 d'euros fin 2013 à 0 en 2020. D'un autre côté, il dit vouloir emprunter 24 800 000 euros pour un projet de port, à risques financiers, qu'il propose de réaliser d'ici fin 2017. Où est la cohérence d'un tel programme ?
Faut-il rappeler que l'aménagement du bourg (Halles, médiathèque, commerces, appartements, parking, ..), l'engagement du dernier mandat de Christophe Chabot, était une opération annexe, avec son propre budget, qui ne devait rien coûter aux contribuables Brétignollais. Le résultat, on le connaît aujourd'hui, un déficit (supérieur à 2 000 000 d'euros) lié à la mévente des appartements, qui alimente l'importante dette de la commune. Avec un projet de port de plaisance ce serait la même chose en pire.

Les promesses électorales de Christophe Chabot sont incohérentes.
Ne vous contentez pas de gober les belles paroles de Christophe Chabot, réfléchissez et faites vous votre opinion.

Lire la suite dans Plus d'Infos : Désolation au Havre de la Gachère


Ceux qui nous proposent un avenir imaginaire, avec de belles images d'artistes, laissent à l'abandon l'estuaire du Havre de la Gachère, c'est une image de désolation




Enregistrer un commentaire