Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

lundi 17 février 2014

Normandelière et la permanence électorale de Thierry Biron












Localisation : 0 boulevard du Sud (tout près du rond point de la Mairie)
Ouverture :
Horaires du Mardi au Vendredi de 16h à 19h
Samedi de 10h à 12h et de 16h à 19h
Dimanche, de 10h à 12h

Site internet et Facebook : Réunir Brétignolles. Pour un nouvel avenir

Liste détaillée des personnes de la liste.

Lire la suite dans Plus d'Infos : Christophe Chabot dérape une nouvelle fois et insulte Thierry Biron, un candidat aux municipales, en le traitant de "malhonnête" et de "menteur".(vidéo sur internet)
"On se calme" disent les partisans de Christophe Chabot !

Ouest France du 17 février 2014 - Courrier des lecteurs - La Loi s'applique.













Brétignolles sur Mer : une commune sous influence !

Ouest France du 17 février 2014 - Brétignolles sur Mer : Dis, comment c'est dans ton pays, revient avec l'Afrique du Sud.
C'est Sandrine Chabot, responsable du secteur jeunesse d'une médiathèque, qui n'est en fait qu'une bibliothèque surdimensionnée, qui s'exprime. Combien coûte en exploitation cette médiathèque qui n'est qu'une bibliothèque et qui satisfait madame ?

You Tube du 15 février 2014 - Inauguration du Comité d'Informations.
C'est Christophe Chabot qui lance sa campagne électorale.
Vous avez bien noté, il cite un comité d'informations, pas d'échanges (les commentaires sont désactivés sur sa vidéo). Il faudra gober les informations de Christophe Chabot lors de sa campagne électorale. S'il dit c'est que c'est vrai ! Il a toujours procédé ainsi lors de ses réunions publiques.
Pour sa première interview, il va droit au but, c'est un "footballeur" mais un mauvais m'a dit un connaisseur !
Il parle de "profession de foi" !
Il dit que "l'entrée en campagne de Thierry Biron est une véritable déclaration de guerre". Il aurait aimé un candidat "gentleman" ! La déclaration de guerre, c'est plutôt la spécialité de Christophe Chabot et de ses partisans. N'est-ce pas une déclaration de guerre qu'ils ont lancée, fin 2011, après les avis négatifs de la commission d'enquête sur le projet de port de plaisance, avec comme armes : l'insulte, la diffamation - voir article 1, article 2 -? Ils ont perdu beaucoup de combats ces dernières années, surtout en 2011, et il faut espérer, qu'en mars 2014, ils battront retraite.
Il dit que Thierry Biron est "malhonnête", qu'il "ment" quand il parle d'endettement de la commune et, plus loin, il dit "en 2020, nous n'aurons plus de dette dans la commune" ! Les contribuables Brétignollais doivent donc comprendre, qu'en 2014, la commune est endettée et, qu'en 2020, elle ne le sera plus. Qui paiera donc le remboursement de la dette ? Qui financerait le projet de port de plaisance promis par Christophe Chabot, avec les énormes risques financiers associés, et un emprunt minimum de 24 800 000 d'euros ? Ne serait-ce pas de la dette supplémentaire pour les contribuables Brétignollais ?
Quant aux mensonges, il suffit de taper sur un moteur de recherche "Normandelière, mensonge, tromperie, cachotterie" pour constater, arguments à l'appui, combien Christophe Chabot a pris les Brétignollais pour des imbéciles lors de son dernier mandat.
Quant à l'impartialité des associations : un bon exemple et je ne parle pas de BVSP, l'association de hors-la-loi. Il est probable que, pour être président d'une association à Brétignolles sur Mer, il faille déclarer fidélité à Christophe Chabot.

Une chose est sûre : La candidature de Thierry Biron a changé la donne à Brétignolles sur Mer, Christophe Chabot n'est plus sûr de rien et perd, une nouvelle fois, son sang-froid.
Conclusion : La présentation de Christophe Chabot est une insulte à la démocratie locale, un candidat qui n'accepte pas la confrontation de bilans, d'idées, de programmes, en période électorale et qui parle de "déclaration de guerre", d'un candidat - Thierry Biron -  "malhonnête", "qui ment", ... C'est de la diffamation !
Le comportement de Thierry Biron et de ses colistiers est exemplaire, il critique le bilan de Christophe Chabot avec de nombreux arguments à l'appui et propose un nouvel avenir pour Brétignolles sur Mer avec un souci d'écouter les aspirations des Brétignollais. Un véritable changement !


Brétignolles sur Mer : une commune "défigurée"

J'aime les Halles de Brétignolles sur Mer
J'aime un peu moins la médiathèque qui n'est qu'une bibliothèque
J'aime un peu moins ces bâtiments où se superposent commerces et appartements (patrimoine local !) que je trouve d'une hauteur exagérée.

Mais, comme de nombreuses personnes, je suis scandalisé par la hauteur de la muraille du Super U en cours de construction.
On a l'impression que, pour l'aménagement du centre bourg, la municipalité de Brétignolles sur Mer a dû se plier aux exigences du Super U, la hauteur des bâtiments de l'aménagement du centre bourg et celle du Super U devant être en continuité !















Si Christophe Chabot était réélu, il laisserait, en 2020, une commune "défigurée".


Des photos du littoral Brétignollais après les tempêtes. La municipalité va devoir rapidement réensabler les tourbières pour ne pas laisser de traces archéologiques !

Gros dégâts à Cayola.











Enregistrer un commentaire