Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

samedi 1 mars 2014

Normandelière et il a menti, il ment, il mentira













C'est maladif, pour exister, pour briller en public, Christophe Chabot, le maire de Brétignolles sur Mer, a besoin de mentir et d'insulter ses opposants.
Aujourd'hui, plus qu'avant, il sait qu'il n'a plus le choix. Il ne cherche plus à convaincre les indécis, il cherche à garder ses partisans en faisant dans le boniment.
Sa communication ne passe pas l'épreuve des faits.
Il n'est pas dans la proposition d'un projet d'avenir pour les Brétignollais, il est dans la dénégation, dans la revanche, dans la provocation.
Il refuse toujours les conclusions de l'enquête publique sur son projet de port de plaisance et veut une revanche sur tous "ceux qui l'ont empêché de réaliser ses ambitions" : Bernard Pipet et la commission d'enquête, Nicolas Ducos et l'association La Vigie, …. Son nouveau projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière est une provocation électorale.
Il rejette les données financières communiquées par les services officiels de l'Etat comme si c'était une invention de ses opposants pour le déstabiliser.

Christophe Chabot n'est pas un candidat rassembleur, c'est un candidat partisan qui dit ce que ses inconditionnels de BVSP veulent entendre.

Lire la suite dans Plus d'Infos :
La plaquette n'est pas imaginaire
Ouest France du 1er mars 2014 : Les 10 propositions phares de Thierry Biron


Un avenir imaginaire sur une plaquette qui ne l'est pas : LA PLAQUETTE
Trois mois, ça fait trois mois que la plaquette a été réalisée et distribuée à une partie de la population
Trois mois, ça fait trois mois que Christophe Chabot tente de cacher ce document pour ne pas à avoir à rendre des comptes s'il était réélu fin mars 2014.

Cette plaquette a été réalisée par Antoine Chaplais, directeur de la communication du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, avec la collaboration de la Direction Générale et des services municipaux de la commune de Brétignolles sur Mer. C'est un détournement des moyens des collectivités pour une opération électorale. C'est condamnable par la loi.

Christophe Chabot présente le contenu de cette plaquette comme son nouveau projet. Plus encore, il dit "le nouveau projet a, en effet, fait l'objet d'une approche minutieuse et globale (environnementale, économique, sociologique et touristique) qui démontre incontestablement aujourd'hui l'utilité publique d'un port de plaisance à Brétignolles sur Mer". Ce qu'un bureau d'études, BRL ingénierie, n'a pas réussi à faire en 2 ans (2009 – 2010) , les services municipaux de Brétignolles l'ont fait en 6 mois !
Christophe Chabot sait très bien que tout nouveau projet nécessite de nouvelles études d'impact avant d'être présenté en enquête publique et qu'une déclaration d'utilité publique ne peut être prononcée que par le Préfet de Vendée, après enquête publique.
Christophe Chabot se présente aux élections municipales en mentant éhontément à la population.

Ouest France du 1er mars 2014 : Les 10 propositions phares de Thierry Biron. 
Moi je fais confiance à ceux qui proposent et qui cherchent à rassembler



Enregistrer un commentaire