Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

mardi 18 mars 2014

Normandelière et une mise en demeure à quelques jours des municipales

Attaques personnelles mensongères proférées en public, réquisitoire contre la liberté d'expression, dénigrement des opposants, fausses informations, … Christophe Chabot et sa bande ne sont pas dignes d'une élection municipale.

Lors du meeting du 15 mars 2014, Christophe Chabot a dépassé les limites de l'acceptable et a tenu des propos diffamatoires (à lire dans Plus d'Infos). Les attaques, d'ordre privé, proférées contre Olivier d'Audiffret et contre Christian d'Ornellas sont scandaleuses. Il est loin le temps où Christophe Chabot louait Olivier d'Audiffret pour son action comme maire de Brétignolles sur Mer.













Pour votre information, Olivier d'Audiffret a envoyé la lettre suivante à Christophe Chabot lui demandant d'afficher un droit de réponse sur son site internet. Le fera-t-il ?. Cette lettre a aussi été envoyée à la presse locale et à moi-même.













La suite dans Plus d'Infos : les propos diffamatoires de Christophe Chabot et la frustration d'un ancien candidat.
Intervention de Christian d'Ornellas le 8 mars 2014 : voir la vidéo

Les propos diffamatoires de Christophe Chabot

"M. D'Ornellas fait partie d'une famille, la famille d'Olivier d'Audiffret, qui a vendu les terrains familiaux, en totale complaisance, en transformant des dunes absolument magnifiques en terrains constructibles. J'ai pas besoin de vous dire que ça a enrichi, ça a bien engraissé la famille tout ça. Et puis ce monsieur a donc vendu ses terrains pour faire le lieu de Férinel. Pensez vous Mesdames et Messieurs que nous avons des leçons d'urbanisation et d'aménagement du territoire à recevoir de quelqu'un qui n'habite pas la commune et qui n'a fait que s'enrichir sur notre dos depuis 30 ans"

De tels propos sont indignes et mensongers


La frustration d'un ancien candidat. 
Evincé par Christophe Chabot, écarté par Thierry Biron, Bernard Deleau est un homme frustré et il le fait savoir.

Concernant des diffusions de bouts d'enregistrement :
Oui, j'ai eu connaissance d'un enregistrement audio, réalisé en avril 2010, où Bernard Deleau, conseiller municipal dissident mais jamais démissionnaire, s'exprimait sur la vie publique Brétignollaise de l'époque
Non, je n'ai jamais diffusé la totalité de cet enregistrement.
Oui, en janvier 2014, après que Bernard Deleau se soit déclaré candidat à la mairie de Brétignolles sur Mer, j'ai décidé, seul, d'extraire et de publier un bout d'enregistrement où Bernard Deleau s'exprimait sur le projet de port de plaisance afin que les Brétignollais sachent sa position réelle sur le sujet et puissent la comparer avec celle affichée dans son programme.
Oui, peu après, j'ai mis 2 petits bouts d'enregistrement supplémentaires où Bernard Deleau s'exprimait sur le fonctionnement des commissions municipales et disait tout le mal qu'il pensait des méthodes de gestion municipale afin que les Brétignollais sachent la réalité du fonctionnement de cette municipalité vue de l'intérieur.
Oui, quand Bernard Deleau a retiré sa candidature à la mairie de Brétignolles sur Mer, j'ai supprimé ces bouts d'enregistrement de mon blog.

Un candidat à la mairie de Brétignolles sur Mer doit avoir des positions cohérentes et être responsable de ses propos. Diffuser des bouts d'enregistrement de Bernard Deleau, candidat à la mairie, toujours conseiller municipal, personnage public local, s'exprimant sur la vie publique Brétignollaise, n'avait rien d'illégal. Les électeurs Brétignollais avaient le droit de savoir qui était réellement le candidat Bernard Deleau.

Petit complément communiqué par Olivier Richard.
Pour se positionner par rapport au projet électoral de Christophe Chabot, Bernard Deleau a tenté de présenter un projet "Brétignolles Autrement" en s'inspirant des idées de l'opposition, en particulier de celles concernant le projet de port de plaisance. Aurait-il été crédible compte tenu de ce qu'on savait de ses positions ?

Berrnard Deleau est un homme frustré, écarté du rassemblement de Thierry Biron, qui semble prêt à soutenir Christophe Chabot, l'homme de tous ses malheurs municipaux et intercommunaux.

Enregistrer un commentaire