Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

vendredi 10 janvier 2014

Normandelière et une collectivité finance une plaquette de campagne d'un maire candidat


Un article au nom de la transparence d'un maire candidat qui ne doit rien cacher à la population locale.

Rappel de l'historique
Les règles en période préélectorale – article du 1er septembre 2013.

Début septembre 2013, Christophe Chabot reporte une réunion publique sur le PLU de la commune pour respecter les règles préélectorales – dit-il - (article du 9 septembre 2013). Aucune autre commune n'a stoppé un PLU en cours d'élaboration pour ces raisons là. L'élaboration d'un PLU est une opération d'intérêt général pas une opération partisane. La raison de ce report : il semblerait que la DDTM de Vendée ait validé la coupure d'urbanisation entre Brétignolles sur Mer et Brem sur Mer. Ce serait la remise en cause des projets de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et de PLU de Brétignolles sur Mer et l'impossibilité de tout nouveau projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière. On comprend pourquoi le maire de Brétignolles sur Mer cache ces informations sensibles à la population locale avant les élections municipales de 2014.

Conseil municipal du 23 octobre 2013 délibération N° 2013-304 – voir article du 12 novembre 2013 – A la demande de Christophe Chabot, le conseil municipal valide une mise à disposition de Antoine Chaplais pour réaliser une mission de communication relative au dossier de port de plaisance et inscrit la dépense au budget annexe 2013 du port de plaisance (budget annexe dont les seules recettes actuelles proviennent du budget principal de la commune). Un lien peut être établi entre la délibération N°2013-304 et la délibération N°2013- 273 qui fait l'objet d'une demande de clarification de la Vigie.

Début décembre 2013, pendant le Salon Nautique de Paris et, peut-être, pour cette occasion, un petit bijou de plaquette apparaît comme par magie.
Cette plaquette est bien réelle, les informations ci-dessous permettent de l'identifier
Cette plaquette est datée : décembre 2013 et les promoteurs de cette opération sont cités, ce qui la rend incontestable.
Edition : Mairie de Brétignolles sur Mer
Direction publication : Christophe Chabot
Rédaction : Antoine Chaplais
Collaboration : Direction Générale et services municipaux de Brétignolles sur Mer
Conception : Laurence Corchia
Impression : Offset 5

Lire la suite dans Plus d'Infos

Photo couverture










Les caractéristiques de la plaquette.
Papier épais.
Dimensions 320*220 mm, un grand format
86 pages, de haute qualité infographique, reliées par spirale
Nombre de tirages : 1000 (au moins)

En période préélectorale, c'est un carton rouge pour Christophe Chabot , un maire candidat à sa succession qui communique, sur une promesse électorale, dans une plaquette financée par la collectivité locale avec l'appui d'un rédacteur, employé de la communauté de communes, financé aussi par la collectivité locale.
C'est la grosse boulette d'un maire qui se croît au dessus des lois !

Puisque vous avez été jusqu'au bout de mon raisonnement, vous avez droit au petit cadeau.
Pour faciliter la lecture, une fois le document chargé, vous allez dans affichage et vous faites une rotation anti horaire. Bonne lecture

Accès direct et rapide au format paysage : c'est ICI

L'éditorial de Christophe Chabot vaut son pesant d'or
"Aujourd'hui encore des interrogations subsistent quant à la réalité de certaines conclusions (de la commission d'enquête) ..
Revoir notre projet .. ce travail, je le précise, fait suite à un diagnostic exhaustif des contraintes du futur site portuaire conduit en collaboration avec les services de l'Etat (!), des contraintes aujourd'hui parfaitement intégrées dans les nouveaux aménagements du port de plaisance ..
Le nouveau projet a, en effet, fait l'objet d'une approche minutieuse (environnementale, économique, sociologique et touristique ...) qui démontre incontestablement aujourd'hui l'utilité publique d'un port de plaisance à Brétignolles sur Mer "
Sans intervention d'un bureau d'études compétent, Christophe Chabot présente un nouveau projet et le déclare d'utilité publique ! Pas besoin d'avis du Préfet de Vendée, de l'Autorité Environnementale, pas besoin d'enquête publique, les travaux du port peuvent commencer à Brétignolles !

Sur son blog, BVSP, dans un article du 17 décembre 2013, dit " bien que présenté sur le site de la Normandelière, il (le projet) est encore dans sa phase préliminaire et doit faire l'objet de nombreux aménagements auxquels seront associés les habitants de la CC"

Qui ment ?
Qui mentira à la cérémonie des voeux ?

Si les journalistes locaux n'interrogent pas le maire sur cette plaquette, c'est qu'ils sont vraiment aux ordres.

Petit Supplément

Le Journal des Sables du 9 janvier 2014 - Landevieille - Voeux, bilan et annonce de candidature.












22 commentaires:

Girard du Marais a dit…

Merci pour le petit cadeau, Jean-Yves.

Il était temps de porter le contenu de la plaquette à la connaissance de tous.
D'autant que les réfutations ne tarderont pas à pleuvoir, argumentées.
Le document est trop long à disséquer pour en donner toutes les contrevérités, erreurs, contradictions, tromperies et, plus drôle, contre-arguments déjà signalés...
Juste un fait saillant : j'en étais resté à un budget réduit à 33 millions d'euros au moment de l'enquête publique, par un miracle que la commission a refusé d'avaliser. Christophe Chabot avait crié à la mauvais efoi de la commission.
Il est apparemment repassé à 42 millions d'euros.
Peut-on savoir quelle est la validité d'un tel chiffre, susceptible de subir de tels coups d'accordéon ? !
Ce n'est qu'une toute petite partie des incroyables données de cette plaquette...

Anonyme a dit…

Vœux landevieille: même journal, même page et programme beaucoup plus détaillé, difficile de faire la bonne part des choses!

Anonyme a dit…

Bravo Jean-Yves et Félicitations !

Vous venez de faire du travail de journaliste d'investigations !

Premier point:
Le projet de PLU ?
Rusé, Chabot a profité de l'aubaine le 1er septembre, pour abandonner provisoirement le projet de PLU, non pas parce qu'il est scrupuleux et qu'il ne veut pas enfreindre la loi électorale, mais parce que le PLU est pour lui une contrainte par rapport au POS, qui couperait court à son fantôme second projet de port et l'obligerait à respecter la coupure d'urbanisation !
Il faut être gonflé ! car il pouvait très bien, pour ne pas faire perdre de temps à la procédure préparatoire de projet de PLU qui a déjà beaucoup et trop de retard, continuer celle-ci, qui n'aurait en rien enfreint la loi électorale !

2ème point :
Par contre, notre chabot aux apparences d'un homme scrupuleux semble l'avoir été beaucoup moins dans l'édition d'une plaquette, aussi luxueuse que coûteuse sans doute et qui n'a d'ailleurs rien d'une ébauche ou d'un projet de port lorsqu'on la lit !
C'est tout simplement un document politique de campagne électorale où il répète encore (page 21) que 84 % des Brétignollais sont favorables au port ! rien que çà !
Où par ailleurs, il critique la commission d'enquête et fait même parler brochet ! page 44 !
Quel caution avec cet homme ! et quelle crédibilité celà apporte !

C'est la grosse erreur ! qui prouve qu'en donnant la parole à cet homme, la plaquette ne peut plus être considérée comme un projet de port ! eh oui ! voilà un argument de choc !

Et quand bien même, ce document, qu'il soit considéré comme on veut, a été édité après le 1er septembre 2013 et est donc en infraction au regard de la loi électorale !

Voilà au moins une belle "cartouche" pour ceux qui voudront bien s'occuper de mettre en mouvement la procédure d'annulation de l'élection de chabot et des siens devant la justice administrative, s'il advenait qu'il soit élu majoritairement !

De plus, de belles sanctions administratives à la clé pour le nommé CHAPLAIS qui est le rédacteur de cette mascarade !

Bref, encore bravo Jean-Yves ! mais vous, vous avez eu un exemplaire de cet intéressant document, sans doute en raison de la vieille ennemitié qui vous lie à chabot depuis longtemps !!!
Veinard vas !.......

Anonyme a dit…

Giard du Marais de 10h01 !

Le chiffre de 33 millions, comme celui de 42 millions désormais avancé par chabot, c'est du bidon !
Le seul chiffre qui tenait parce que présenté dans une étude et soumis à la consultation du public pendant les enquêtes, était celui de 45 millions HT.

On ne balance pas comme celà des chiffres dans la nature, sans qu'il fassent l'objet d'études non contestables !

De plus, le chiffre tout nouveau de 42 millions n'a fait l'objet d'aucune étude, sinon des magouilles de chabot.
S'il fallait comme il le dit construire un pont levant ou tournant comme brochet le clame dans le second fantôme de projet, celà absorberait déjà plus de la moitié du budget !
Donc tout celà n'est que de la fumisterie pour abuser les électeurs !

Anonyme a dit…

demain soir auto satisfaction, présentation d'une nouvelle liste ou tout simplement bilan de l'année et les projets de clle à venir ? en tout cas un petit cadeaux à tous la plaquette de feu le port qui n'a pu ête distribuée au salon nautique, il faut bien l'écouler.
bonne année à toutes et tous et un changement en mars que beaucoup espérent

Anonyme a dit…

balancer une bombe atomique juste avant les voeux du maire, quand même, c'est pas très gentil !!!

Anonyme a dit…

Anonyme de 11h50,

Où vous avez vu balancer une bombe atomique SVP ?
Merci de bien vouloir répondre.

Anonyme a dit…

IMPRESSIONNANT !!!
Il faut un peu de temps pour digérer tout cela, mais évidement c'est énorme!
Il m'a semblé voir dans le document présenté "source PLU Brétignolles"!MDR

C'est effectivement une bombe!
Bravo JYB!

Là! le maire ne peut pas échapper à une séance d'explications!
C'est là que part l'argent des contribuables???

NAP ne lâchez rien!!!

Sam agace

Anonyme a dit…

BRAVO JEAN-YVES !!!!
C'est de l'excellent travail !!!

Anonyme a dit…

a ma connaissance,CHABOT n'a jamais diffusé ce document.
n'auriez vous pas commis une grosse erreur en le diffusant vous mêmes,en aviez vous le droit?

Anonyme a dit…

à anonyme de 11h50 je pensais que tout le monde aurait comprit ce que j'ai appelé "bombe atomique"...évidemment, il s'agit de la plaquette de luxe!

Olivier RICHARD a dit…

Merci Jean-Yves pour le travail accompli:
- celui d'informer,
- mais aussi celui plus ingrat de la mise à disposition de tous des éléments recueillis.

Chabot n'a donc toujours pas digéré les conclusions des enquêtes de DUP.

Il tente sur le fond de rejouer la DUP avec les mêmes arguments éculés et rejetés avec moults détails.

Rien n'a changé si ce n'est une modification très approximative de l'emplacement des différents bassins. Chez ses fidèles copains promoteurs ils appellent cela "une vue d'artiste"! N'ayant bien sûr aucune valeur juridique.
Juste de la poudre aux yeux pour mieux ferrer les gogos de passage.

Sur le fond ce document n'apporte donc rien de nouveau ni de tangible.
Il reflète à la fois le syndrome de la méthode coué chère à Chabot et le besoin de faire croire aux plus incrédules que son chimérique projet avance.

Ne refaisons pas la commission d'enquête et n'entrons pas dans le jeu de Chabot. Le port est mort et ce n'est pas avec cette plaquette dès plus superficielle que le projet de Chabot va renaître.

Pour le coup au-delà des aspects déontologique, le dénommé Antoine Chaplais s'est complètement grillé sur ses talents de communiquant!

Si le travail d'Offset 5 est parfaitement réalisé comme à son habitude (mise en page et impression), une merde servie sur une assiette en or massif reste toujours une merde!

Et tout cela au frais des contribuables locaux!
Du moins pour le moment car pour le coup le Chabot est très mal barré.

Et aujourd'hui nous avons la cartomancienne à la brouette, la préférée de Chabot, qui vient d'en remettre une couche sur son blog moribond!

Lamentable!

Anonyme a dit…

Très instructif.
Merci Jean-Yves pour cet excellent travail d’information.
A chacun maintenant de constater les faits et de les analyser avec objectivité.
Personnellement, je vois un « élu/candidat » utiliser de façon abusive des fonds publics pour communiquer sur un pseudo-projet complètement démesuré, dans le seul but de servir un intérêt électoraliste personnel.
Et tout ça pour produire une plaquette truffée d’informations caduques ou erronées, destinées à masquer l’essentiel : jamais le projet de port n’a été aussi éloigné d’un hypothétique aboutissement.
J’espère que ça ouvrira les yeux de ceux qui soutiennent encore cette mégalomanie.
Bon début d’année à tous.
Et espérons que 2014 sera l’occasion de tourner la page…
J Ecoguetteur

Jean-Yves Bourcereau a dit…

Avais-je le droit de diffuser un travail avéré que j'ai financé, en partie, par mes impôts.
Je fais partie de la CC du Pays de Saint Gilles Croix de Vie et ça m'intéressait beaucoup de savoir ce que faisait Antoine Chaplais, un employé de la CC, un bien public à tous.

J'imagine que les Brétignollais, en partie, propriétaires de cette plaquette qu'ils ont financée, ont le droit de savoir.

C'est pour répondre à l'anonyme de 14H04 qui se demande si j'ai le droit de le faire .

Si Chabot ne voulait pas que cette information soit publiée - ce qui aurait été grave compte tenu du coût des travaux - il aurait dû mettre sur la plaquette "Confidentiel mairie à ne pas publier" ou mettre les 1000 plaquettes dans un coffre bien gardé.

Un jour ou l'autre tout se sait et ce n'est pas fini

Anonyme a dit…

slt Jean Yves

Je mets a ta disposition le pdf au format paysage si ça t’intéresse.
Plaquette format paysage A5 6Mo


Plaquette format paysage A4 11Mo

Jean-Yves Bourcereau a dit…

Merci pour votre aide
Faites connaître ce gaspillage des finances publiques et cette plaquette incroyable à vos relations

Demain je vous promets une autre information concernant une promesse de Christophe Chabot

Le maître d'école a dit…

Moi j'ai trouvé deux fautes d’orthographe dans l'édito.
Ah c'est vrai il s'est viré de l'école très jeune, mais pour le responsable en communication c'est impardonnable. A quoi sert il?

Anonyme a dit…

je viens de lire cette fameuse plaquette..la seule chose de positive est la mise en page qui est plutôt agréable à regarder..pour le reste, énormément de mensonges et d'inventions sorties de ses rêves !!!!!

Anonyme a dit…

A t'on le droit de communiquer ou pas?
Pour compléter les propos de JYB nous sommes bien pour tous les sujets en matière d'environnement dans :

"Une obligation de communication étendue"

Je ne vais pas plus loin l'ensemble de ces informations sont disponible sur le site de la CADA...


Donc oui Jean Yves tu as bien fait de publier ces documents!
Non seulement ça, mais c'est au maire de s'expliquer sur l'utilisation de l'argent public!

NAP ne lâchez rien!!!

Sam Agace

Anonyme a dit…

Le maitre d'école de 17h32 !

Oui, bien vu, OK, il y 2 fautes, mais on va laisser cet instruit communicant chercher !
Il ne les trouvera pas !
Par contre, il y a aussi 2 autres fautes :
On ne met jamais de virgule avant la conjonction "et".
Or, cette faute a été répétée deux fois, mais çà il ne l'a jamais su le rédacteur, ce n'était pas au programme de ses études sans doute !

Mais il y a pire dans cet édito :

De nombreuses affirmations sur :
- l'utilité publique du projet !
- sur l'aspect environnemental
- l'aspect économique
- l'aspect sociologique
- et enfin touristique !

Mais pour qui se prennent chabot et chaplais ?
Ce ne sont que des affirmations d'un maitre d'ouvrage et de son sbire, étayées par aucun élément et quand bien même, encore faudrait-il que ces affirmations soient faites par un cabinet d'études ! non complice !

Et chabot obsessionnellement revient sur le fait que son projet est forcément d'utilité publique puisqu'il a été validé par les habitants ( sous-entendu, je pense tous les habitants ! )

Chabot ! soyez sérieux ! ce n'est pas aux habitants, celà vous a été dit et redit, de valider le projet, mais au Préfet, après conclusions d'une commission d'enquête !

Quant aux rencontres malsaines, voilà encore une insulte mi-camouflée ! à l'attention de toutes les autorités qui ont eu à connaitre du dossier !

Le seul malsain dans cette affaire, c'est Chabot, puisqu'il insulte et se comporte en hors la loi !

L'entêtement de chabot conduit celui-ci à dire que si c'était à refaire il referait la même chose !
Menteur chabot ! c'est faux vous avez dit bien souvent à vos proches que vous aviez fait des conneries dans ce projet, alors ne dites pas que vous les referiez !
Eh oui ! çà balance autour de vous !

Puis chabot met à nouveau en cause la commission d'enquête !
Les seules interrogations que Chabot peut avoir, c'est qu'il se demande pourquoi il n'a pas réussi cette fois à se mettre les membres de la commission d'enquête dans la poche !
D'habitude avec "une bouffe dans la guieule" çà marchait ? selon un témoignage de conseiller municipal au Procureur de la République !

Et bis répétitas ! chabot prétend à nouveau avoir travaillé sur son second projet en collaboration avec les services de l'Etat, alors que celà est interdit aux dits services par le Préfet depuis mars 2010 !

Il faut être un sacré menteur pour affirmer des choses pareilles, mais tous les procédés sont bons pour crédibiliser son ébauche de projet !

Enfin, tel Jésus marchant sur les eaux pendant la tempête, chabot affirme que le projet est d'utilité publique, il n'est pas nécessaire de faire appel à une commission d'enquête, ni à la DREAL, ni au Préfet, lui l'a décrété !
De plus son projet est certifié "port propre", on ne sait pas par qui? lui sans doute ?

Et baratin ! baratin ! baratin !Etc... Etc...

Que d'esbrouffes, que de mensonges, que de prétentions, que de procédés pour abuser de la conscience des Brétignollais !

Cet édito est bien la preuve qu'il ne s'agit pas de l'ébauche d'un projet de port, mais simplement d'un carburant pour alimenter sa locomotive politique !

Brétignollais réfléchissons bien ! nous sommes à la veille de commettre une erreur irréparable pour Brétignolles, dont nous paierons tôt ou tard les conséquence !
Alors pour ceux qui ne l'aurait pas encore fait, réfléchissons c'est l'heure !

Anonyme a dit…

En fait le véritable problème avec cette plaquette éditée par chabot, dont le fond importe peu finalement, sauf qu'il est destiné à abuser les brétignollais !
Donc, en dehors du fait que chabot à commis une belle erreur qui va lui coûter son siège normalement, le problème dans l'immédiat, c'est qu'elle est réalisée sur les deniers publics, on suppose ?
Si con coût est comme il se dit de 30 000 euros ? qui va payer ?
Que l'on soit pour ou contre chabot, 100 % de la population doit quand même attendre des explications de chabot ou c'est à désespérer !

Anonyme a dit…

Carton rouge à Chabot, il devrait être exclu .
A vouloir toujours être hors - la loi, la sentence va tomber c'est inévitable et ce sera juste!