Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

mercredi 1 juin 2011

Normandelière et la nouvelle cible de Cricri : la DREAL

La gazette des communes a diffusé , le 31/5/2011 , un article intitulé : La DREAL épingle le projet de port de plaisance à Brétignolles sur Mer en Vendée
La gazette reprend les principales critiques de la DREAL sur le projet de Port Brétignolles , mais Cricri reste "serein" et attaque , en mettant en doute les compétences de grands services de l'Etat :
"la DREAL a perdu son crédit et son âme"
"l’administration est largement hors sujet, les principales critiques formulées débordant de son champ de compétences"
La DREAL va-t-elle laisser Christophe Chabot la discréditer dans les médias ? Il ne faut pas oublier que la DREAL est issue d'un regroupement (Environnement , Aménagement , Logement) de grands services de l'Etat .

Une autre information est donnée dans l'article : le coût global du port n'est plus de 45 000 000 d'Euros (celui du dossier transmis à l'enquête publique) mais de 35 000 000 d'Euros , coût entièrement financé par la commune . Un coût (ou un coup) arrangé bien sûr par Christophe Chabot pour que son montage financier théorique tienne la route sans la subvention du Conseil Général de la Vendée (plus de 9 000 000 d'Euros initialement espérés) . Cette information confirme ce que nous pressentions depuis quelque temps : Bruno Retailleau a lâché Christophe Chabot , il ne soutiendra pas le projet de Port Brétignolles .
Ce doit être une grande première , une commune de 3700 habitants se lance seule dans un investissement public , à forts risques , de 35 000 000 d'Euros sans aide de l'intercommunalité , du Conseil Général , du Conseil Régional et de l'Etat ! N'est-ce pas complètement irresponsable ?

Petits Suppléments :

Prochaine réunion du conseil municipal de Brétignolles sur Mer le 8 juin (voir ordre du jour)
point 22 de l'ordre du jour : Autorisation de signature des marchés - Travaux de construction du port de plaisance .
Tout roule normalement , le conseil municipal va autoriser le maire de la commune à signer les marchés pour la construction du port ...... et peut-être à lancer les travaux dans la foulée ! Pourquoi attendre les résultats de l'enquête publique , ce n'est qu'une formalité !

La 7ème Vague aime les artistes engagés (Ouest France du 2 juin 2011) comme Cricri aime les personnes engagées portant en textes des mots d'opposition au projet de port !
Enregistrer un commentaire