Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

vendredi 23 décembre 2011

Normandelière et le communiqué de presse de la commission d'enquête















Suite au dépôt de plainte effectué ce matin auprès du procureur du Tribunal des Sables d'Olonne, la Commission d'Enquête a diffusé un communiqué de presse (voir encadrés ou lien vers serveur)

Quel réquisitoire ! C'est une mise à mort politique.

Fait très grave pour un maire et peut-être ses conseillers municipaux : Dans le communiqué de presse on parle de tentative de corruption. Un juge sera-t-il désigné ? Une enquête judiciaire sera-t-elle menée. Il serait important que les Brétignollais connaissent le comportement de leurs élus municipaux surtout dans une période où la mairie joue le rôle de promoteur immobilier pour vendre commerces et appartements. Affaire à suivre.

corrompre (dico) : engager une personne investie d'une autorité à agir contre les devoirs de sa charge, soudoyer.

16 commentaires:

le Girard Enchaîné a dit…

L'émule de Johnny (voir faire part pour les voeux 2012) interprètera aussi en exclusivité pour ses béni-oui-oui :

les Portes du Pénitencier

Les portes du pénitencier
Bientôt vont se refermer
Et c'est là que je finirai ma vie
Comm'd'autres gars l'ont finie

.......

Anonyme a dit…

On dirait bien que Chabot a trouvé un plus gros poisson que lui...

David a dit…

VOUS AVEZ BIEN LU? Le Maire de Brétignolles a tenté de corrompre les membres de la commission d'enquête! Le procureur de la république ne va pas en rester là et va poursuivre le sieur Chabot au pénal, c'est sûr! Ce ne sera pas la première fois qu'un Maire devienne fou pour porter un projet de port de plaisance et se retrouve en prison. c'est arrivé à Trébeurden dans les années 90. Brétignolles n'a pas fini de faire parler d'elle, et pas grâce à Johnny.

Anonyme a dit…

d'après les commissaires enqueteurs, cricri a fait une tentative de corruption..hum hum, s'ils en ont la preuve, ça faire du bruit !!

Anonyme a dit…

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Port-Bretignolles-le-maire-plaide-coupable-_-2025782------85035-ald_actu.Htm

mais il continue. Quelle suffisance, quel mépris ! Quel orgueil démentiel!. Le Préfet ne sera pas capable de prendre une décision sans le consulter, c'est clair pour lui.
pathétique, ubuesque ! il n'y a pas de mots
et les Brétignollais qui lui font toujours confiance , dit-il. !!

Anonyme a dit…

Chabot reconnaît avoir été trop loin :
http://www.ouest-france.fr/actu/actualite-video_-Port-Bretignolles-le-maire-plaide-coupable-_40771-2025782-pere-redac--85191-abd_filDMA.Htm

Dans la cour de récréation, les enfants disent : "pouce !"
Mais là, ce n'est pas un jeu, et la plainte des commissaires enquêteurs va prospérer.

Chabot change son fusil d'épaule : "c'est le système qu'il faut changer". Il ne veut plus de telles commissions d'enquête publiques. Il faudra donc changer la loi, rien que pour Brétignolles et son maire complètement barré ?

Chabot

Olivier RICHARD a dit…

Commissaires enquêteurs Jean LE DIGABEL, Françoise BELIN, Paul MAURAND, Jean-Claude VERDON.
Il faut les remercier du travail remarquable qu’ils ont effectué, et de la masse du travail qu’ils ont fourni.
Les réactions primaires du maire de Brétignolles montre que Chabot ne sait pas lire et qu’il n’a certainement pas lu les 1700 pages résultant de l’enquête.
A ce stade, au-delà des poursuites judiciaires qui ne manqueront pas d’intervenir, comme je le demande depuis plusieurs jours, il est impératif que le Préfet intervienne de façon musclée le plus rapidement possible. Il en a le devoir et les moyens.
IL faut que les conseillers municipaux qui ont eu jusqu'à présent une trouille viscérale de leur premier édile prenne bien conscience que s’il ne ce démarquent pas de CHABOT, ils seront condamnés solidairement avec lui.
Aux Brétignollais et notamment ceux qui se sont prononcé pour le port, avec des arguments que je peu concevoir de bonne fois mais sans rapport avec le projet présenté, je leur dis ressaisissez vous. Lisez les documents mis à votre disposition sur le site de la Préfecture de Vendée. Faites vous votre propre opinion et n’écouter pas les mensonge et les provocation de Chabot. Il ne mérite plus le respect que l’on doit avoir d’un élu de la République même si l’on n’est pas d’accord avec lui. Ses dérives maffieuses déshonneurent l’ensemble des Brétignollais. Je reviendrai sur mon analyse des documents résultants des 7 enquêtes publiques. Il y a beaucoup de matière qui conforteront les opposants au port, mais également permettront à beaucoup partisans de ce port de voir que leurs arguments ne sont pas forcement antagonistes des nôtres.
Et en attendant 2014, il serait souhaitable que Chabot se casse de lui-même. Il est indigne de la République, il est indigne de TOUS les Brétignollais.

Olivier RICHARD a dit…

J’apporte mon total soutient, et nous devons le faire, à Monsieur Bernard PIPET, aux Commissaires enquêteurs Jean LE DIGABEL, Françoise BELIN, Paul MAURAND, Jean-Claude VERDON.
Il faut les remercier du travail remarquable qu’ils ont effectué, et de la masse du travail qu’ils ont fourni.
Les réactions primaires du maire de Brétignolles montre que Chabot ne sait pas lire et qu’il n’a certainement pas lu les 1700 pages résultant de l’enquête.
A ce stade, au-delà des poursuites judiciaires qui ne manqueront pas d’intervenir, comme je le demande depuis plusieurs jours, il est impératif que le Préfet intervienne de façon musclée le plus rapidement possible. Il en a le devoir et les moyens.
IL faut que les conseillers municipaux qui ont eu jusqu'à présent une trouille viscérale de leur premier édile prenne bien conscience que s’il ne ce démarquent pas de CHABOT, ils seront condamnés solidairement avec lui.
Aux Brétignollais et notamment ceux qui se sont prononcé pour le port, avec des arguments que je peu concevoir de bonne fois mais sans rapport avec le projet présenté, je leur dis ressaisissez vous. Lisez les documents mis à votre disposition sur le site de la Préfecture de Vendée. Faites vous votre propre opinion et n’écouter pas les mensonge et les provocation de Chabot. Il ne mérite plus le respect que l’on doit avoir d’un élu de la République même si l’on n’est pas d’accord avec lui. Ses dérives maffieuses déshonneurent l’ensemble des Brétignollais. Je reviendrai sur mon analyse des documents résultants des 7 enquêtes publiques. Il y a beaucoup de matière qui conforteront les opposants au port, mais également permettrons a beaucoup partisans de ce port que leurs arguments ne sont pas forcement antagonistes des nôtres.
Et en attendant 2014, il serait souhaitable que Chabot se casse de lui-même. Il est indigne de la République, il est indigne de TOUT les Brétignollais.

Anonyme a dit…

grave d'en arriver la !!!
mr le maire,l'iode vous exite il faut aller vous reposer à la chapelle hermier

Anonyme a dit…

Alors la il est très fort, il lance les hostilités puis il se dégonfle comme un ballon de baudruche.
RIDICULE !!!!!!!
Maintenant des excuses
Alors cricri on a la trouille ou alors une nouvelle stratégie ou bien tes conseillés en communication ont réussies a te calmer?
PATHÉTIQUE !!!!!!

Jean Pecastaing a dit…

Bonsoir;
Petit probleme technique le communiqué de presse que vous reproduisez ainsi sur le blog est tres difficilement lisible , son agrandissement est insuffisant.
Quel est le remède?.
C'est mal parti pour Mr le Maire!.

vincent B a dit…

vraiment aucune sincérité dans son regard et propos(on ressent vraiment se moque encore de l'Etat)il se dit prêt à accepter les sanctions alors qu'il n'a même pas accepter les refus du port (ce qui était prévu depuis bien des années). Lui qui a déjà perdu des procès contre les "miens que rien", il veut déposé plainte contre Monsieur Pipet.
Maintenant j'ai l'impression que le dictateur ne veut pas faire la chute seule car il parle de ses collègues alors qu'avant c'était SON port et que personne n'existé à côté de lui!!!
J'espère bien que le tribunal et Monsieur Le Prefet vont le remettre à sa place et voir même plus

Jean-Yves Bourcereau a dit…

Sur le tableau d'affichage de la mairie , c'est OUI AU PORT et Appel à manifester .
J'ai voulu prendre une photo mais ça n'a pas marché.

Anonyme a dit…

Pour Jean Pecastaing a dit...
il suffit lorsque l'on a cliqué sur les images de faire un clic droit sur l'image et sélectionner afficher l'image.

Anonyme a dit…

n'oublions pas que les conseillers municipaux lui ont voté "carte blanche",mais ils seront aussi responsables devant la justice....c'était trés risqué de confier ce projet insensé à un mégalo,ils ont couru le risque ....tant pis pour eux ,il faut réfléchir avant de faire une confiance aveugle à un "maire tout puissant"
et ,maintenant ,il va falloir assumer...
le maire ne voulait pas que
les adversaires connaissent les moindres avancées du projet,donc,ils n'étaient que deux à les connaitre....
il s'étonne maintenant du résultat de l'enquête mais, malgré ses 75% de partisans...il oublie que, n'ayant fait aucune pédagogie autour du projet ceux qui ont déposé n'avaient pas d'arguments de poids.
ce n'est pas la quantité qui compte mais la qualité des arguments.pourtant ,il s'est "démené" pour que chacun vienne signer à la mairie...
il n'a eu que des refus jusque là et semble étonné ...au fond de lui ,il sait trés bien que son projet était voué à l'echec

Contribuable brétignollais, taillable et corvéable à merci ! a dit…

Il a donc fallu qu'il y ait "enquête publique", et ses conséquences, pour qu'enfin une plainte aussi lourde et large soit déposée à l'encontre de cet élu "délinquant". Merci aux membres courageux de la Commission d'enquête, vous nous rendez un immense service !