Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

mercredi 23 octobre 2013

Normandelière et on ne se marre pas des mensonges concernant la mare

Site de BVSP du mercredi 16 octobre 2013 : Commentaires de l'article "Le point info déménage"

Question posée par un Anonyme le 17 octobre 2013 à 22H47
"Bonjour,
Ci-dessus vous parlez de "construire l'avenir sans détruire l'environnement".
Que pensez-vous de la destruction des mares réalisée par la municipalité de Brétignolles en infraction avec la réglementation (Code de l'environnement) sur le site de la Normandelière ?
Merci d'avance de votre réponse"

Réponse de BVSP le 22 octobre 2013 à 5H03, après quelques journées de réflexion, probablement nécessaires pour préparer une réponse avec la municipalité de Brétignolles sur Mer.
"Les informations obtenues en Mairie sont les suivantes : Le stockage des souches a été autorisé dans la marre, au demeurant à sec, afin de faciliter les travaux. Les souches sont désormais enlevées et la marre (!) a été curée".

Bien sûr nous avons cherché à vérifier les dires de BVSP et nous n'avons pas été déçu.

Lire la suite dans Plus d'Infos.

La réponse est sur les photos avec leurs commentaires.

 Le 14 octobre 2013 c'était le premier jour des travaux de terrassement. La mare abreuvoir a été comblée, elle n'a pas été utilisée pour le stockage des souches afin de faciliter les travaux.
La mairie souhaitait probablement que la mare disparaisse discrètement et aujourd'hui, compte tenu du développement de l'affaire, la mairie s'enfonce dans le mensonge.















Non seulement ils ont détruit une partie de zone humide, des haies, une mare constituée mais en plus ils mentent à la population comme le prouvent les photos. C'est un facteur aggravant si une enquête est diligentée par les services de l'Etat.

Ils n'avaient absolument pas l'intention de reconstruire une mare à cet endroit, leur idée était d'araser toute la zone concernée par l'emprise de leur nouveau projet "rêvé" de port ( y compris une partie de zone humide) pour en faire une jachère fleurie (Stephane Raffeneau l'a reconnu dans la lettre qu'il a envoyée à un Brétignollais) bien nette, sans haie et sans mare. La photo aérienne aurait été tellement jolie !
S'ils ont, en urgence, recreuser une mare à cet endroit, c'est parce qu'il y a eu de nombreuses réactions indignées et, probablement, une intervention des services de l'Etat.
On ne peut pas leur faire confiance, c'est aussi pourquoi tout nouveau projet de port de plaisance est impossible car basé sur un tapis de mensonges.

Il est grand temps de se débarrasser de cette municipalité qui fait la honte des Brétignollais.

Petits Suppléments :

Sud Ouest du 23 octobre 2013 - Erosion à Soulac : l'immeuble menacé "Le Signal" dans l'attente.

Sud Ouest du 24 octobre 2013 : Des pages remodelées à coups de tractopelles ?

Enregistrer un commentaire