Annonce d'évènements

Bienvenue et Merci pour votre soutien et pour votre aide - Enquêtes Publiques débutées le 20 juin 2011 et terminées le 18 août 2011 à 17H30 - Avis de l'Autorité Environnementale défavorable - Avis de la Commission d'Enquête défavorable - Le projet actuel est rejeté par l'Etat - Le préfet de Vendée ne veut pas d'un port de plaisance sur le site de la Normandelière - Le nouveau défi : le SCOT du Pays de Saint Gilles et le PLU de Brétignolles -

jeudi 26 décembre 2013

Normandelière et ce qui est condamnable




















Taguer les murs de la mairie ou caillasser les vitres d'un bien public pour exprimer une révolte contre un élu, même si celui-ci est Christophe Chabot, c'est condamnable et nous le condamnons. Il vaut mieux s'exprimer sur des blogs ou des sites internet d'opposition et, aujourd'hui, nous le pouvons.

Continuer à provoquer la population locale avec un projet insensé de port de plaisance sur le site magnifique de la Normandelière, c'est condamnable et nous le condamnons.
Continuer à aggraver la dette de la commune en développant des projets d'intérêts privés avec l'argent des contribuables, c'est condamnable et nous le condamnons.

Christophe Chabot, le maire actuel, est l'unique responsable de la dégradation du climat actuel à Brétignolles sur Mer

Lire la suite dans Plus d'Infos : d'autres tags ont été photographiés -voir dans Plus d'Infos -


C'est le signe d'une vraie révolte et d'un mécontentement grandissant. Après les banderoles partisanes du maire, faut-il s'étonner de ces tags sur les murs de la commune ?











Petit Supplément :

Conseil municipal du 18 décembre 2013 - commentaire de Sam Agace

décision 2013/333 : "autorisation de signature d'une convention de mise à disposition des locaux et des terrains de la ferme de la Normandelière en date du 22/10/2013 - page 19 du CR 18 décembre -."

Procédé on ne peut plus curieux pour un domaine public de cette importance. Le maire de Brétignolles ne passe pas en délibération cette convention, n'informe pas les Brétignollais du bénéficiaire, de l'objectif et des modalités.
Une fois de plus, sur un sujet de cette importance l'opacité la plus complète est de mise.
C'est bien le maire qui est le seul compétent pour donner l’autorisation d’utiliser les locaux appartenant à la collectivité à des particuliers ou à des associations mais c'est le conseil municipal qui fixe la contribution due à raison de cette utilisation... Et a ma connaissance cela n'a pas été fait.

Enregistrer un commentaire